Indigo Diabetes

Une startup gantoise travaille sur un capteur sous-cutané qui mesure en permanence la glycémie des diabétiques. Elle a levé 38 millions d’euros auprès d’investisseurs pour poursuivre le développement de son application révolutionnaire. Voilà un bon sujet d’actualité! D’autant plus lorsque l’on sait qu’un adulte sur onze dans le monde souffre de cette pathologie. Bepublic a rédigé des textes s’adressant spécifiquement à chaque partie impliquée et a veillé à inclure une touche plus humaine pour susciter l’intérêt du grand public.
header-mediarelaties
header-mediarelaties

Comment pouvons-nous enjoliver ce récit d’envergure internationale? Telle fut la première question qui nous vint à l’esprit lorsque nous avons entendu ce que la société gantoise Indigo Diabetes était en train de développer. Son ambition? Être la première entreprise à mesurer le taux de glucose et de cétones dans le sang des diabétiques au moyen d’un capteur optique sous-cutané. 

De quoi titiller notre curiosité journalistique! À plus forte raison lorsque l’on sait que cette pathologie a d’importantes répercussions sociales. Près d’un adulte sur onze souffre de diabète. Le fait de devoir se piquer le doigt plusieurs fois par jour est non seulement douloureux, mais révèle également au grand jour une dérégulation de la glycémie. L’alternative existante consiste à porter un patch réglable, qui peut hélas se dérégler et donc aussi provoquer le regard stigmatisant d’autrui.

Nous devions parler de ces piqûres douloureuses et du regard social porté sur les diabétiques pour expliquer au grand public l’importance de cette primeur mondiale. C’est pourquoi nous avons cherché et nous avons trouvé deux personnes prêtes à témoigner de leur vie en tant que diabétiques. Celles-ci étaient les mieux placées pour parler des conséquences au quotidien de ce nouveau capteur. 

Nous avons rédigé un communiqué de presse destiné au grand public. Afin d’être sûrs d’atteindre toutes les parties impliquées, nous avons aussi rédigé un communiqué de presse pour le monde académique et un autre sur les investissements réalisés par Indigo Diabetes dans le cadre de ce projet.

Enfin, nous avons actualisé tous les textes sur le site web de Indigo Diabetes et nous avons réalisé une vidéo animée pour expliquer simplement le fonctionnement du capteur. Peu importe que les informations sur Indigo Diabetes aient été lues ou vues, toutes ont été diffusées sur leur site web et dans leurs réseaux sociaux dans le même esprit et en utilisant le même graphisme. Nous avons ainsi pu créer un tout cohérent en permettant à chaque partie intéressée d’accéder aux informations qui la concernaient et avons exploité au mieux la petite touche plus humaine nécessaire à la portée du récit vers un public plus large et plus diversifié.

VTM Nieuws, RTL TVi et Kanaal Z ont diffusé les reportages avec nos témoins ; des articles ont également été publiés dans les journaux De Tijd, De Standaard, Le Soir, L’Écho, Het Nieuwsblad et Het Laatste Nieuws en mettant l’accent nécessaire tantôt sur l’aspect humain, tantôt sur l’aspect financier. Des médias online internationaux ainsi que des médias numériques spécialisés ont diffusé des articles sur la base de nos communiqués de presse ciblés. Indigo Diabetes a ainsi pu expliquer sa démarche à toutes les parties intéressées pendant plus d’une semaine.

VOS EXPERTS

Ken Standaert
Ken Standaert

PR Consultant

Discover our service

Back to top