12/11/2020

Ne faites pas comme Ali le comique, restez professionnel(le) !

Storytelling Reputation management

« Oui, mais nous n’allons quand même pas avouer que les chiffres sont mauvais, si? » De très nombreuses entreprises craignent que la baisse actuelle de leur chiffre d’affaires ait des répercussions sur leur image. Elles hésitent dès lors à communiquer à ce sujet. C’est pourtant une évidence: même dans les moments difficiles, il est crucial de gérer professionnellement les informations précieuses. Notre conseil: ne faites pas comme Ali le comique (le ministre irakien qui a nié que les Américains progressaient à Bagdad alors qu’ils étaient déjà dans le palais de Saddam Hussein), vous risqueriez de rapidement perdre toute crédibilité.

Parlez avec vos concullègues

Il est évident que vous n’êtes pas le (la) seul(e) à rencontrer des difficultés à cause de cette crise liée au coronavirus. Renseignez-vous dès lors régulièrement auprès de vos concullègues. Vous êtes tous dans le même bateau? Précisez dans votre communication que le secteur est en difficulté. Et que vous n’y échappez pas non plus. Indiquez clairement qu’il s’agit d’une mauvaise passe générale et temporaire.

Expliquez pourquoi

Si le secteur se porte moins bien, indiquez exactement quels sont les points problématiques et expliquez comment ils sont apparus. Positionnez-vous comme un(e) expert(e) qui clarifie la situation. En effet, les journalistes sont toujours à l’écoute des experts. Mais assurez-vous de vous en tenir aux faits. Et exprimez-vous de manière à ce que tout le monde comprenne. Ne dites donc pas « L’incertitude croissante dans la lutte contre le virus SARS-CoV-2 entraîne actuellement une baisse sous le seuil critique des 50 % du taux d’occupation des logements », mais « Les touristes belges logent actuellement moins à l’hôtel, car l’approche du coronavirus dans certains pays les inquiète fortement. Cela explique pourquoi les hôtels de certaines destinations ne sont remplis qu’à moitié. » Enfin, ne répétez pas une énième fois que « le gouvernement n’en fait pas assez ». Vous vous feriez passer pour une victime désemparée.

Tournez-vous vers l’avenir

Analyser les choses, c’est bien. Mais tournez-vous aussi vers l’avenir et annoncez ce que vous allez faire pour votre entreprise. Envoyez un message positif à monsieur Tout-le-Monde, vos clients, vos partenaires et vos actionnaires. Dites-leur ce que vous comptez faire pour renverser la vapeur. Et montrez-leur votre enthousiasme et votre combativité.

Back to top