Blog communicatie - pr

7/01/2021

La communication en 2021 selon les consultants de Bepublic

Storytelling Crisis communication Digital communication Media relations Reputation management Training & Coaching

Que va apporter 2021 en termes de communication? Les collègues de Bepublic nous éclairent sur les leçons apprises en 2020 et sur l’évolution de la communication en 2021.

À propos des relations avec les médias et des contacts avec les journalistes 

« Le coronavirus a bouleversé les rédacteurs en chef l’année dernière. Les journalistes sont moins présents physiquement au sein des rédactions. Si vous voulez avoir le bon journaliste en ligne pour votre article, évitez les lignes fixes de la rédaction. Plus que jamais, privilégiez les contacts personnels avec les journalistes. Contactez-les sur leurs GSM via Whatsapp, sms ou appelez-les. De cette façon, vous ne courez pas le risque que votre histoire tombe aux oubliettes ». Bert Bouserie

À propos de la gestion de la réputation 

« La gestion de la réputation se concentrera sur les critères qualitatifs plutôt que sur les critères quantitatifs. De la simple visibilité à la pertinence du contenu, à l’authenticité et à la crédibilité. Ce n’est pas le nombre de mentions dans les médias qui compte, mais la force du contenu. Il vaut mieux bien viser une fois que tirer dix fois à blanc ». Jurgen D’Ours

« La crise du coronavirus a également mis en évidence l’importance de la communication dans la presse pour les petits entrepreneurs. En publiant leurs histoires (personnelles), ils ont augmenté leur visibilité.  C’était important pour leur permettre de garder la tête hors de l’eau ou pour montrer comment ils ont contribué à trouver des solutions à la crise. Cela a donné aux petits entrepreneurs le goût des solutions. C’est pourquoi nous en entendrons davantage parler en 2021. En fait, cela va même plus loin, nous devons les entendre. L’engagement en faveur de la communication avec la presse sera important dans leur trajectoire de croissance future ». Sander Vanlouwe

À propos du storytelling

« Cette pandémie le montre clairement: une histoire forte rassemble, une histoire faible et imparfaite sépare. Pensez à l’appel lancé par les gouvernements et les virologues pour faire jouer les 11 millions de Belges comme un seul homme contre le virus. Le parallèle avec les entreprises est facile à faire. Ici aussi, il est important de diffuser une histoire forte, authentique et honnête, afin d’obtenir l’adhésion de toutes les parties prenantes internes et externes ».Arno Creve

À propos de la communication numérique

« La pandémie du coronavirus a provoqué un énorme bouleversement de l’online: tout le monde a dû soudainement passer au virtuel. Les réseaux sociaux ont été aussi beaucoup plus utilisés, pour rester en contact avec la famille et les amis, mais aussi avec les clients. Les Facebook Lives et autres live ont connu un très grand essor, et ce sera encore le cas en 2021. En tant qu’entreprise, vous pouvez vous concentrer sur les contenus de vos réseaux sociaux, transformer votre entreprise en sorte d’open space vers l’extérieur et laisser vos experts s’exprimer sur vos réseaux sociaux . Assurez-vous que les personnes qui travaillent pour votre entreprise soient aussi mises en avant, pas uniquement vos services« . – Tiffany Mestdagh

« La communication digitale va au-delà d’une présence active sur les réseaux sociaux. Les entreprises étudient les canaux et les ressources numériques qu’elles peuvent ajouter à leur mix de communication. Pensez aux podcasts et aux tables rondes pour partager une expertise, ou à votre propre radio pour tenir les travailleurs à domicile informés de ce qui se passe dans l’entreprise ».Arno Creve

À propos de la communication de crise

« Au cours de l’année dernière, tout le monde est devenu communicant de crise. Après tout, la crise du coronavirus crée des crises différentes, de petite et de grande ampleur, pour chacun d’entre nous. Et ils appellent à l’anticipation, à la réaction et surtout à la communication. Même après la crise du coronavirus, nous attendrons sans aucun doute des choses différentes de la communication. Quiconque ne communique pas encore de manière proactive et numérique manquera le train de la nouvelle norme de communication établie par le COVID-19″.Lisa Kaspers

« Clair, transparent, impliqué émotionnellement et parlant d’une seule voix. Ce sont les enseignements les plus importants que nous pouvons tirer des conférences de presse de ces derniers mois. Ces leçons s’appliquent également aux entreprises et aux organisations. Les communications de crise ne doivent laisser aucune place à l’interprétation. Les conférences de presse ont également souligné l’importance de bonnes relations avec la presse. Il vaut mieux établir ces contacts avant qu’une crise n’éclate. Quel journaliste écrit souvent sur vous? Ces journalistes doivent apprendre à mieux connaître les entreprises en 2021. Parce que une crise se surmonte surtout avec les journalistes ». – Sander Vanlouwe

À propos de la formation et du coaching

« La vidéo est et reste importante dans le mix de communication de votre organisation. Vous pouvez permettre à la vidéo d’être utilisée sur vos propres canaux. Mais laissez-vous accompagner dans cette démarche, afin que vous (ou vos collègues) ne vous ridiculisiez pas. Utilisez un langage clair et sans jargon, veillez à ce que le message soit simple et concret et donc à ce qu’il n’y ait pas de langage marketing vague et dénué de sens, et soignez votre posture et votre prononciation. Le résultat final sera invariablement meilleur ». Gunter Huyghe

À propos des événements

« Il reste à voir si les événements de 2021 pourront se dérouler à nouveau comme en 2019, mais à l’avenir, quelques points dans le domaine des événements semblent devenir essentiels. Il va sans dire que chaque événement devra réfléchir encore plus à la manière dont il rassemble les gens et aux risques et conséquences d’un tel rassemblement. Le défi pour les organisateurs sera non seulement de permettre aux gens de se connecter à votre événement, mais aussi de permettre à tous les participants de se connecter entre eux. La mise en réseau reste la chose la plus importante. En outre, la demande d’événements de qualité ne fera qu’augmenter, tant en termes de contenu que d’expérience. La part de marché des événements hybrides, où le numérique et le physique vont de pair, ne fera qu’augmenter ». Laura Vandenbergh

Back to top