Corona zet communicatie bedrijven op scherp

18/05/2020

Le corona provoque un tournant dans la communication

Crisis communication Digital communication Media relations

Le vie des entreprises belges a été lourdement mise à contribution sur le plan de la communication au cours de ces dernières semaines. Le mois dernier, en pleine crise du coronavirus, nous avons décidé au sein du Bepublic Group d’interroger plus d’une centaine des plus grandes entreprises de notre pays sur leur approche de la crise en matière de communication. L’une des conclusions les plus frappantes est la suivante: près d’un tiers des entreprises interrogées n’avaient pas de plan de communication de crise.

Une entreprise sur trois n’avait pas de plan de communication de crise

Premier constat: plus d’une entreprise sur trois n’était pas suffisamment préparée sur le plan de la communication pour affronter une crise d’une telle ampleur. Elles n’avaient même jamais réfléchi à un plan de communication de crise avant la crise du coronavirus. Une telle préparation peut pourtant faire toute la différence et faire gagner un temps précieux. Les collaborateurs, les clients et les journalistes veulent des informations claires et bienveillantes en tant de crise, et de préférence le plus rapidement possible. 

Les entreprises qui ont testé préalablement tous les scénarios de crise possibles ont une longueur d’avance sur leurs concurrents. Ainsi, le fabricant de lingerie Van de Velde a commencé à coudre des masques en un temps éclair, et la raffinerie tirlemontoise à produire du gel désinfectant. Voilà deux exemples d’entreprises qui ont réussi à lier leur sens aigu de l’entrepreneuriat à une solide communication.

Le Covid-19 a contribué à la montée en puissance de la communication online

De nombreuses grandes entreprises ont misé davantage sur leur visibilité en ligne pendant le confinement, tant sur le plan de la communication (webinaires, formations en ligne, podcasts, etc.) qu’au niveau de la vente. Delvaux, la plus ancienne maison du cuir belge, en est un bel exemple. En pleine crise du coronavirus, elle a lancé son premier webshop, tout en l’annonçant tambour battant en ligne et sur les réseaux sociaux. 

Comme le montrent les chiffres, miser sur la communication en ligne porte ses fruits: une entreprise sur trois révèle déjà bénéficier d’une meilleure visibilité en ligne auprès de ses clients et de ses collaborateurs, et trois entreprises sur quatre envisagent de continuer à utiliser cet outil supplémentaire à l’issue de la crise.

Les entreprises communiqueront dorénavant davantage en interne

Le coronavirus a également mis les entreprises au pied du mur sur le plan de la communication interne: le dialogue avec le personnel est essentiel. Ce sont les premiers ambassadeurs de l’entreprise. Comment et quand communiquer avec ses collaborateurs lorsque le coronavirus débarque au sein de l’entreprise? Comment leur dire qu’ils vont temporairement être au chômage? Il faut les concerter rapidement en toute transparence. Les chefs d’entreprise l’ont d’ailleurs bien compris: quatre entreprises sur dix ont déclaré qu’elles communiqueraient davantage en interne à l’avenir.

La communication externe permet de se rapprocher de ses clients

Le sondage a mis en évidence l’importance de la communication externe. Mieux vaut ne pas attendre les questions de la presse pour communiquer vers le monde extérieur. Les clients et les fournisseurs, mais aussi peut-être le large public belge, veulent savoir comment l’entreprise compte gérer la crise. La communication de “Sportoase” est, à ce titre, un bon exemple à suivre. L’entreprise a été la première de son secteur à fermer ses portes et a très vite lancé « Sportoase TV » sur son site web. Elle est ainsi parvenue à attirer de nombreux curieux. 

Une crise est aussi synonyme d’opportunités: plus d’un tiers des entreprises constatent que les efforts de communication mis en place ont amélioré leurs relations avec leurs clients. Il ne faut jamais gaspiller une bonne crise… c’est peut-être un peu cliché, mais en temps de crise du coronavirus, c’est d’autant plus d’application.

Vous trouverez ici le communiqué de presse sur ce sondage.

* Cette enquête a été menée par Bepublic Group, en collaboration avec le bureau d’étude Indiville, entre le 30 mars et le 22 avril 2020, auprès des responsables de la communication de 105 grandes entreprises belges. Les entreprises sélectionnées étaient des entreprises leaders dans 14 secteurs fondamentaux de l’économie belge.

Back to top